Management Academy

L’ Ironman... y croire dur comme fer !

Par le 24 Août 2019

Management Academy - Article du blog

” L’ endurance est une des choses les plus difficiles, mais ceux qui endurent finissent par gagner. “ Bouddha

Les images de Julie Moss en 1982, la triathlète américaine, qui franchit la ligne d’ arrivée de l’ Ironman d’ Hawaï sur les rotules ont véritablement fait le tour du monde. La chaîne ABC a en effet diffusé cette mésaventure de fin de course. Cet exploit involontaire a participé à la popularisation mondiale de cette compétition, qui est devenue une source d’ inspiration pour les compétiteurs et la marque Ironman, qui adopte la devise “ Tout est possible “ “ Anything is possible “.

Pour ma part, j’ étais ébahi devant tant de détermination la première fois où j’ ai vu ces images sur une vidéo de You tube. On y aperçoit cette étudiante complètement déshydratée fébrile... chuter, puis se relever à nouveau.

Aujourd’ hui, les athlètes disposent de bien meilleures techniques pour gérer leur hydratation et leur alimentation au cours de cette épreuve terriblement exigeante.

” L’ endurance est une des choses les plus difficiles, mais ceux qui endurent finissent par gagner. “ Bouddha

Terminer ce genre d' épreuve relève en fait tant d' une prouesse mentale que physique. Elle consiste à enchaîner 3,8 km de nage en eau libre, pour poursuivre avec 180 km de cyclisme sur route, l’ équivalent d’ une étape du tour de France et pour terminer la journée en beauté, le marathon soit 42, 195 km de course à pied. La simple lecture des étapes à franchir suffit à faire augmenter le rythme cardiaque. Ce défi fascine autant qu’ il impressionne et représente souvent pour les non-sportifs et même pour certains amateurs un challenge surhumain. Il est vrai que la longueur de l’ effort, l’ accumulation des différentes distances a de quoi faire pâlir les non-initiés.

Et pourtant... il s’ agit d’ une histoire de croyances ! Se mettre dans la tête que j’ en suis capable, c’ est déjà s’ autoriser à s’ entraîner pour s’ imaginer y participer. Il est donc important de réaliser en amont un travail sur les croyances qui pourraient être limitantes. Bien que la préparation à une telle épreuve exige un entraînement physique très spécifique d’ une ou plusieurs années pour développer l’ endurance adéquate, il y a aussi en grosse partie le jeu mental.

L’ avantage du triathlon par rapport à la course à pied, ayant couru quelques marathons avant, il varie les pratiques physiques diminuant ainsi le risque de blessures. Comment se préparer spécifiquement pour telle compétition ? Un premier conseil serait d' adopter une bonne hygiène de vie et une alimentation saine. Les jours précédents la course, il est important de penser à recharger ses réserves glucidiques, favoriser un stockage de glycogène dans le foie. Le jour même de la compétition, il est impératif d’ être très fort mentalement, nous ne sommes jamais à l’ abri d’ une défaillance physiologique. Raison pour laquelle les professionnels de cette discipline sont souvent suivis par un nutritionniste, un coach mental et même un médecin du sport.

À Nice, lors de la natation en Mer Méditerrannée, il y a d’ abord une boucle de 2000m puis une sortie à l’ australienne. Le départ donne l’ impression d’ être dans une grande essoreuse, on est sur soi, on est face à soi, en dialogue permanent avec soi-même. Pas à l‘ abri d’ un éventuel coup de coude d’ un autre participant, nous sommes plus de 2000 sur un court espace, pendant une quarantaine de minutes, si ça arrive, prendre sur soi et se dire intérieurement que ça va aller. Arrive alors la deuxième manche, le cyclisme, le parcours est de 180 km en moyenne montagne dans l’ arrière pays niçois en passant par le col de l’ Ecre à 1000 m au dessus du niveau de la Mer. Le triathlète Ironman, minimum quatre heures sur la selle de son vélo, est un solitaire un peu contemplatif devant la magnificence des paysages. Il peut survenir un stade tant en cyclisme qu’ en course à pied, l’ organisme est au bout de ses réserves physiologiques. Et quand le corps ne répond plus, c’ est alors la tête qui prend les rennes ! En ce sens, croire que tout est possible, y croire dur comme fer prend son tout son sens sur un Ironman, littéralement, l’ homme de fer ! Parce que oui, si je tombe en hypoglycémie ( manque de glucose dans le corps ), c’ est important d’ avoir le réflexe de se recharger en glucose plutôt que de tomber dans la spirale négative, c’ est terminé, je n’ y arriverai jamais. Si je suis déshydraté, penser à boire plutôt que me lamenter et abandonner. Si je déraille avec ma chaîne en vélo, la réparer et se dire que la suite va rouler.

Image

Durant ma participation à l’ Ironman de Nice en 2011, mon premier triathlon longue distance, j’ ai repensé à ces mots d’ un philosophe au moment où je trottinais sur le marathon de la Promenade des Anglais. L’ important, c‘ est de faire un pas devant l‘ autre, c’ est toujours le même pas qu’ on recommence. Une réalité dans ce sport et une belle leçon de vie ! Je me souviens encore des conditions climatiques particulières, une chaleur étouffante avoisinant les 38 degrés. Le bitume nous renvoyant cette chaleur en pleine face lors des 4 aller-retour de la place Masséna vers l‘ aéroport. Il y avait sur les côtés dans les herbes, certains triathlètes complètement exténués se reposant à proximité de la mer... le timing pour boucler l‘ épreuve étant de 16 heures. Même le dernier de cette course est dignement fêté ! J' y ai terminé loin derrière le premier mais la performance n' est pas ce qui prime pour moi, j' y vois plus une occasion d' y tester mes limites physiologques et psychologiques.

L’ Ironman peut représenter l’ aboutissement d’ une carrière de sportif, un accomplissement ou parfois simplement un pari : T’ es pas cap ?! Une chance de voir en quoi nous sommes faits, dans mon cas il représentait un défi à mes 26 ans ! Voir ce que j’ avais dans le ventre et me sentais capable d’ accomplir à mon jeune âge. Je souhaitais aussi me prouver que j’avais déjà la volonté d‘ un homme d‘ âge mûr. La finishline, une des plus extraordinaires places d’ honneur au monde, reste un moment inoubliable et particulier avec la centaine de spectateurs amassés en une haie d’ honneur et d’ entendre crier le speaker : “ Sébastien Collet You are an Ironman ! “ Moment de frémissement et d’ émotions assurés, j‘ ai du me pincer pour m’ assurer que ce n‘ était pas un rêve.

Retenez ceci :

“ Quand on acquiert la certitude absolue que procure de puissantes croyances, on peut accomplir n’ importe quoi, y compris les actions que les autres jugent impossibles “ Anthony Robbins

MoocUp suggérés

La créativité au service de l'innovation

Résultat de la mise en application d'idées nouvelles et de recherches. Une innovation suppose donc une nouveauté par rapport à ce qui est proposé. Antoin...

Regarder le MoocUp

GRIOT: charisme oratoire et storytelling à l'africaine

Charisme oratoire, storytelling, parole vraie… inspirez-vous des griots africains pour réussir chaque prise de parole en public, captiver et convaincre.

Regarder le MoocUp

Rebondir sur l'échec, l'art de faire de nos revers des coups gagnants !

Qui n’a jamais eu ce sentiment désagréable d’avoir foiré un projet, un examen ou un dossier ? Qui n’a jamais mis en doute ses propres capacités à ré...

Regarder le MoocUp
Management Academy

Restez informé